La-malle-a-lys

23 janvier 2017

Cuir de pomme-gingembre-canelle

Une fois n'est pas coutume, un peu de cuisine sur ce blog..

DSCF7302

 

Les cuirs de fruits ressemblent aux pâtes de fruits sauf qu'ils sont  beaucoup plus fins, fabriqués sans sucre, et surtout déshydratés. Ils sont donc idéal pour des petits encas sains tout au long de la journée, d'autant plus qu'il est hyper simple d'en réaliser...

Ingrédients :

- 1 kg de pommes

- 1 C. à soupe de poudre de gingembre

- 1 C. à soupe de poudre de cannelle.

 

Recette ( en 3 étapes, c'est tout!) :

1/ Mettre vos pommes en compote, en ajoutant le gingembre et la canelle.

étapes

2/ Etalez la pâte obtenue sur une plaque puis mettre au déshydrateur à 50° pendant 4-5heures. Sans déshydrateur on peut utiliser le four - qui consomme un peu plus.

3/ Démoulez, coupez, et réalisez de petits rouleaux que vous placez dans un bocal hermétique.

Rouleau

 

Et voila c'est tout ! Simple et efficace.

 

Une recette hyper simple pour un résultat savoureux avec des déclinaisons de fruits/légumes/épices possibles à l'infini!

Posté par la-malle-a-lys à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


20 décembre 2016

Retour

Bonjour aux passagers sur ce blog,

Voilà plus d'un an que je n'étais pas passée sur le blog, ayant décidé en octobre 2015 de mettre hors-ligne toutes les publications que j'avais faite.

Le blog était devenu chronophage et ça m'embêtait de chercher de nouvelles recettes, ou des trouvailles ZD alors que les basiques que j'avais fait me convenaient très bien.

Par curiosité, j'ai décidé de venir voir l'activité - que je pensais inerte -  du blog. Surprise, depuis l'année passée il y a plus de 1000 visiteurs qui ont trouvé page blanche. J'ai donc décidé de republier certains articles : tous les bilans du défi ZD (il manque octobre, novembre, et décembre que je n'ai jamais pris le temps d'écrire), quelques recettes home-made, et deux ou trois billets d'humeur.WP_20151115_027

 

Peut-être que ça va me redonner l'envie de passer du temps sur ce blog et surtout de conserver mes recettes. Car depuis que je n'ai plus le blog je ne prends plus la peine de répertorier mes recettes cosmétiques quelque part et forcément quand je veux les reproduire... Ce n'est jamais la même chose !

 

Peut-être à bientôt pour de nouvelles aventures...

 

Posté par la-malle-a-lys à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 septembre 2015

Bilan 0 Déchets mois de septembre

 

Ca y est on rentre dans le dernier trimestre du défi...

 

Bon le Zéro déchet dès le mois de septembre c´était apparemment un peu trop optimiste. Il y a encore beaucoup de choses quón ne peut pas trouver en vrac et que j'ai donc dû acheter avec des contenants : huile, vin, beurre, vinaigre, mais aussi miel ou bicarbonate de soude... Mais pour tous ces produits du quotidien, il faut bien avouer que sans magasin de vrac à proximité ça ne changera pas. Je n'ai malheureusement pas le temps d'aller chez les producteurs pour le vrac et je doute du côté écologique de la chose si je dois faire 50 km en voiture - on a rarement vu les bus avoir des arrêts dans des fermes - pour 250g de beurre ou 1L d'huile.

Bref, j'arrive ce mois-ci aux limites du 0 déchets en tant que consommatrice - mais ne me croyez pas découragée pour autant hé hé. Pour que je puisse passer au 100%, il faudrait que les pratiques commerçantes évoluent. J'ai découvert la boutique de rêve à Barcelone - Merci Sirop de Menthe pour ce bon plan - " El pages d´or " oú tout est en vrac et très bien fait. En France le principe se démocratise depuis la création de La Recharge à Bordeaux ou encore avec le nombre croissant d'épiceries Day By Day dont le principe est la vente en vrac.

Justement en parlant de "pratiques commerçantes", j'ai voulu comprendre un peu mieux d´où venait cette société du jetage perfectionné en posant quelques questions à ma grand-mère, ma mère et en y répondant moi-même... Voilà ce que ça donne.

 

 

=> Quand tu avais 15 ans, où allais-tu acheter les produits quotidien?

 

- Ma grand-mère ( 15 ans en 1953, contexte rural)

Il y avait une épicerie/café/tabac dans le bourg. Le boulanger passait deux fois par semaine et le boucher une fois tous les 15 jours puis toutes les semaines. Mais on n'achetait pas d'oeuf, pas de lait parce qu'on avait tous des poules et un voisin qui avait une vache. Pareil pour les gâteaux, le beurre, le fromage et le sarrasson c'était ma mère qui les faisait. Et pour le saucisson, on tuait le cochon. Ah et aussi, en hiver il y avait le marchand d'hareng qui passait une fois par mois et il criait " Hareng frais! Hareng frais! ", commme ça on savait qu'il était là. Et puis, il y avait beaucoup de colza par chez nous donc on l'emmenait au moulin avec une pièce, ils en faisaient de l'huile et nous la donnaient. Et le vinaigre on le faisait à la maison à base de vin.

- Ma mère ( 15 ans en 1978, contexte rural)

Pour le lait, on allait chez " la France" - à la ferme - avec nos bouteilles en verre. Sinon, il y avait une grande superette, et il y avait déjà le marché à Montbrison le samedi matin donc ma mère prenait le bus pour y aller. Le boulanger passait tous les jours avec la camionette. Je me souviens bien de l'ouverture du premier Géant Casino à Saint-Etienne, c'était l'évènement. Je ne sais plus exactement si c'était en 77, 78, ou 79 mais je me rapelle bien y être allée avec mes parents pour voir...

- Moi ( 15 ans en 2006, contexte semi-rural - ou semi-urbain c'est selon hé hé)

Et bien c'est plus simple : un super U à 800 mètres de chez moi, un discounter à 1km, et à moins de 3 km : un Carrefour, un Casino, et un Intermarché. Si avec tout ça, on ne trouve pas ce qu'on cherche..... Pour reprendre l'exemple du pain, il y a deux boulangers dans ma ville de 3000 habitants. Pour les prodruits frais quand même, on a toujours le marché du samedi matin. 2006, c'est à peu près cette année là que le premier magasin bio fait son apparition dans le paysage local.

 

 

=> Quand tu avais 15 ans, qu'est-ce que tu ne trouvais pas à proximité et que tu trouves aujourd´hui ?

 

- Ma grand-mère ( 15 ans en 1953, contexte rural)

Aujourd'hui, il y a plus de parfums et plus de marques pour une seule chose, par exemple la lessive tu as Ariel, Omo... Alors qu'avant tu n'avais pas le choix, il y en avait qu'une sorte. Ah et aussi, il n'y avait pas de tickets gratte-gratte - entendez par là les jeux à gratter de la Française des jeux. Il y avait aussi peu d'eaux minérales, d'ailleurs je me rappelle bien pour mes 5 ans, je me suis achetée ma première limonade.

- Ma mère ( 15 ans en 1978, contexte rural)

Il fallait aller dans différents commerces mais on trouvait de tout. Si, peut-être les vêtements, pour s'habiller on allait à Saint-Etienne.

- Moi ( 15 ans en 2006, contexte semi-rural)

Depuis 2006, je crois que ce que l'on trouve dans les magasins est similaire. Il y a peut-ètre un renouveau des produits naturels - ou en tout cas dits-naturels : on peut facilement acheter du bio, du sans gluten, du frais.....

 

 

=> Quand tu avais 15 ans, qu'est-ce que tu jetais à la poubelle et qui la ramassait ?

 

- Ma grand-mère ( 15 ans en 1953, contexte rural)

On n'avait pas de poubelle car il y avait très peu d'emballage. Les médicaments on les ramenait à la pharmacie, mais l'eau de javel par exemple, c'était consigné. On rapportait notre bouteille vide et on en prenait une pleine. Le sel (gros et fin) et la farine c'était au détail. Et puis la moutarde c'était au pot : on venait avec notre seau en fer. Si on avait trop de seaux en fer, on les utilisait pour traire les chèvres : c'était pas du plastique hein. La cire pour les meubles aussi c'était en vrac. Et puis le journal c'était pas tout le monde qui était abonné, on se le passait à 3 ou 4 et puis on le mettait pour la chaudière. Pour l'apéro les gens faisaient eux-mêmes avec des fruits quoi, et puis on achetait un pernot de temps en temps. Il n'y a que le sucre que j'ai toujours connu au kilo dans un carton, sauf le cristallisé, lui, il était au détail.

- Ma mère ( 15 ans en 1978, contexte rural)

C´était pas dans mes problèmes à 15 ans alors c'est dur de me rappeller. Il y avait peu de choses jetables en fait : pas de mouchoir en papier, pas de bouteille jetable. Ca existait, mais on n'en achetait pas. Les vêtements on les donnait aux voisins ou on se les passait à des plus petits dans la famille. Si, il y avait bien "la gandouse", c'était une décharge à ciel ouvert, il y en avait une à côté de chez nous. D'ailleurs, avec mon cousin, on allait fouiller et on trouvait des trésors : on cherchait des piles pour faire marcher le transistor.

- Moi ( 15 ans en 2006, contexte semi-rural)

C'est un peu comme aujourd'hui on jettait tous les emballages et toutes les choses "sales". Sauf qu'en 2006, c'était les débuts du tri sélectif chez nous. Il y avait donc une collecte des ordures par semaine, et une tous les quinze jours pour le tri sélectif.

 

J uste pour plus de précision, je vous ai mis qu'on est là dans un contexte plutôt rural, sinon le principe de ramassage des ordures existe dans la capitale depuis le Moyen-âge. Et la taxe qui va avec depuis la Renaissance.... Ça veut bien dire qu'il y a des déchets en ville depuis bien longtemps : il s'agissait plutôt de choses organiques - excréments et restes alimentaires.

 

 

Voilà en résumé, je me suis rendue compte que ma grand-mère n'a pas été traumatisé de ne pas produire de déchets... Et que finalement, l'avantage du XXIe siècle c'est que l'on trouve plus de choses, plus facilement. En a-t-on vraiment besoin? C'est une autre question..

 

Posté par la-malle-a-lys à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 septembre 2015

masque rhassoul pour cheveux tout doux

Une recette toute simple pour avoir des cheveux doux et même des jolis reflets (pour cheveux blonds ou clairs).

 

Rhassoul 1

 

 

Tout est dans la photo hé hé... 3 ingrédients à mélanger ensemble:

- Une dose de rhassoul (argile volcanique du Maroc) ou à défaut d'argile verte

- Une dose de miel

- Une double dose d'hydrolat de camomille - pas de whisky hein..

 

 

La mixture donne ceci :

masque rhassoul 2

 

 

A appliquer en masque pendant 10 à 30 minutes avant le shampoing.

 

Et voilà pour une petite recette coup de coeur, toute simple et rapide à faire.

Posté par la-malle-a-lys à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

31 août 2015

Bilan Zéro Déchet - Mois d'août

Ce mois-ci la thématique du défi zéro-déchet était "les producteurs locaux". Ben oui dans l'idée si on achète local, ça signifie moins de transports donc moins d'emballages (palettes, films plastiques de protections...). Et bien évidemment c'est bon pour l'économie, et puis c'est agréable de savoir d'où vient ce qu'on consomme.

 

Pour le coup, je n'ai pas attendu le mois d'août pour acheter local. Du coup, voici mon avis sur les différentes façons d'acheter des produits...

 

* Le marché 

pro1

C'est pratique chez moi il est tous les samedis matins. On y trouve à la fois des revendeurs et des producteurs. Pas toujours évident de s'y repérer, me direz-vous. Et bien, les revendeurs ont généralement des énormes bancs alors que les producteurs proposent moins de choses. Sinon il suffit de demander - ah bon!?!

Le + : J'ai pris l'habitude des endroits où j'aime bien me servir, je sais donc que ma fromagère accepte mes boîtes pour me servir et mes maraîchers acceptent mes sacs en toiles. Je crois que sur le marché personne n'a jamais refusé que j'utilise mes contenants, même le vendeur d'olives à accepter - alors si le vendeur d'olives à accepté hein.... En fait c'est ça qui est le plus agréable : l'ambiance, tout le monde est plus détendu, la communication se fait facilement. 

Le - : C'est seulement les samedis matin, donc il ne faut pas avoir autre chose à faire pour pouvoir y aller

 

* La Ruche qui dit Oui

pro2

Le principe est simple : une personne ouvre ses portes et accueille les produits de producteurs locaux. Il faut commander au préalable sur internet et on a plus qu'à aller chercher à un moment précis : c'est un peu comme un drive des producteurs avec un lien social en plus. La Ruche dans laquelle je vais ouvre tous les vendredis de 16h30 à 18h30, il faut juste que je commande avant le mardi et que j'aille chercher ma commande le vendredi. La personne qui la gère est très active, du coup elle propose souvent des recettes à base des produits proposés, elle fait des petits gâteaux et propose à boire ce qui rend la démarche encore plus sympa.

Le + : On sait en avance ce qu'on achète ce qui permet de s'organiser. L'ambiance est sympa aussi.

Le - : Les gérants des Ruches ont une petite commission du coup les produits sont un peu plus cher qu'au marché. Au niveau des déchets, comme tout est préparé à l'avance le fromage et la viande sont emballés, par contre on amène quand même son sac pour récupérer l'ensemble des produits.

 

* Magasin de producteurs

J'ai testé ce mois-ci un magasin de producteurs. En fait, c'est ni plus ni moins une épicerie où l'on trouve de tout, sauf que les produits sont régionaux. Là encore, ils ont accepté mes contenants pour  le fromage.

Le + : L'amplitude horaire est large.

Le - : J'ai retrouvé quelques produits qui sont aussi à la Ruche ou au marché, et c'était plus cher, et l'ambiance est quand même moins sympa.

 

* Paniers

pro3pro4

 

Je n'ai pas encore testé tout ce qui est du principe des abonnements aux paniers :les AMAP, ou les Jardins de Cocagne par exemple. C'est vrai que c'est pratique d'aller chercher chaque semaine un panier de légumes - ou autres - avec des recettes, d'autant plus que ce sont des initiatives qui privilégient le maintien professionnel ou la réinsertion professionnelle. Par contre, le fait de ne pas pouvoir choisir ce qu'il y a dans les paniers ne me correspond pas vraiment. 

 

* Vente directe à la ferme

Ca je ne l'ai pas testé ce mois-ci, mais j'aime bien participer chaque année à l'événement "De ferme en ferme". Pour le coup je visite chaque fois une nouvelle ferme et j'achète toujours des choses au producteur - pas par obligation hein, mais parce que ça fait tellement envie quand on sait d'où ça vient. J'ai essayé de trouver un site internet qui regroupe tous les producteurs locaux mais la plupart sont incomplets. Il y en a deux qui ne sont pas trop mal : acheteralasource.com et illicomesproduitslocaux.fr

 

Pour le reste du bilan :

- Je suis aussi retournée dans mon Super U pour acheter de la viande à mon homme, mais là ils n'ont pas accepté ma boîte. Apparement pour une raison d'hygiène certains supermarchés refusent,  alors que d'autres acceptent. C'est un peu du cas par cas.

- Sinon la bonne nouvelle c'est que je vais participer à une session de La Ruche qui dit Oui pour proposer aux gens des astuces pour le ménage au naturel. Et je vais aussi animer un stage de trois séances pour la confection de produits ménagers dans le centre social de ma ville. Je ne vous avais pas encore parlé de mes produits d'entretiens parce que j'attendais la thématique du mois d'octobre du défi Zéro-Déchet.

On se retrouve en attendant en septembre avec un objectif zéro emballage.

Posté par la-malle-a-lys à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


28 juillet 2015

Bilan juillet défi zéro déchet

La thématique de ce mois-ci était la création de cosmétiques avec le moins d'ingrédients possibles. Mais, vacances obligent, je n'avais pas beaucoup de temps pour la tambouille. Du coup j'ai modifié le défi pour faire une trousse de toilette minimaliste en voyage. Voilà ce que ça a donné...

 

 

WP_20150713_001

 

 

Je suis partie avec seulement des indispensables :

 

  • Un savon SAF fait maison pour le corps et les cheveux

     

  • Un déo dont vous pouvez trouver la recette en cliquant ici

 

  • Un démaquillant qui fait aussi office de crème de visage : bah oui il nourrit et il hydrate alors pourquoi faire multiples quand on peut faire unique ? :

    2/5 HV (olive), 2/5 hydrolats (bleuet et camomille), 1/5 gel aloe vera

 

  • Un dentifrice. Je vous écris ma recette parce qu'après de multiples essais de dentifrices je trouve celui-ci plutôt réussi mais je suis encore en train d'essayer de le peaufiner, alors n'hésitez pas si vous avez des conseils/remarques à faire :

    40g HV Coco, 32g Argile blanche, 9g Carbonate de Calcium, 25g hydrolat de camomille, 5g de glycerine, 7 gouttes d'HE menthe poivrée, 3 gouttes dHE citron, et 15 gouttes de Cosgard

 

  • Du parfum : c'est la recette Concrète de parfum Sukha du livre Secrets d'Ayuverda, par Aroma-Zone. A base de Gingembre et de Patchouli, le mélange était parfait pour l'été.

     

  • Une huile pour le corps ultra simple à faire :

    2/3 HV grasse (olive) , 1/3 HV sèche (tournesol), 3% d'huiles essentielles (menthe poivrée, lavande, et ciste)

 

Et voilà les 6 produits qui composaient ma trousse de toilette et qui étaient largement suffisant. Vous ne voyez pas de crème solaire non plus parce que je n'en ai pas utilisé, et malgré le soleil plus que chaud de l'Italie du sud, je ne suis pas passée par la case rose écrevisse... Promis je vous écrirai un article prochainement pour vous expliquer comment on fait quand on est blonde et blanche pour ne pas prendre de coup de soleil sans crème solaire.

 

 Pour ce qui est du bilan plus généraliste du zéro déchet, il est un peu plus mitigé :

  • déjà parce qu'en vacances on n'a pas vraiment le choix d'imprimer les billets de bus, de trains, ou même les tickets d'entrés dans les musées ou autres sites... J'allais quand même pas prendre les cartes magnétiques d'abonnement de toutes ces villes dans lesquelles je ne reviendrais peut-être pas...

  • Aussi parce que c'est impossible d'amener sa batterie de récipients et sacs pour aller faire ses courses sans savoir d'autant plus où on trouvera du vrac.

  • Et puis surtout, il faut bien se l'avouer, quand on est en vacances on a envie de simpliciter, de repos, de casser le rythme, et de changer les habitudes : forcément plus de restos, ou de sandwichs, donc plus de déchets.

     

Mais 'Tention hein, ça ne fait pas de moi la sérial-déchetteuse n°1J'ai quand même pris le temps un soir de ramasser les déchets trouvés dans la mer pour les mettre à la poubelle - moindre mal pour ma conscience ☼. Et puis j'ai été soulagée de voir que le tri sélectif se faisait plutôt pas mal en Italie : ils sont mêmes au tout-plastique. C'est à dire que mes films et emballages plastiques allaient directement au recyclage alors que nous en France c'est loin d'être le cas partout - pas chez moi malheureusement. La plupart des lieux publics étaient équipés de poubelles séparées pour pouvoir faire le tri plus facilement, et j'ai même vu des sites avec 5 poubelles : une pour le plastique, une pour le verre, une pour le papier/carton, une pour les déchets ultimes, et une..... pour les bio-déchets (restes de nourriture). -

 

Et aussi - j'en ai des choses à vous raconter- autre point noir : on a craqué pour un petit chat - Oh Mon Dieu... Alors là forcément pour le zéro déchet ça devient tout de suite un peu plus compliqué. Mais on essaye de limiter la casse : boîte à litière trouvée en brocante, et utilisation d'une alternative à la litière habituelle : les pellets de bois. Ils sont normalement utilisés pour le chauffage, mais sont très absorbants. D'ailleurs ils sont parfois utilisés comme litière pour les chevaux, et sont biodégradables. Et au passage c'est beaucoup plus économique : 5 euros les 15 kilos. Qui a dit que consommer écolo était plus cher?

 Source et plus d'infos sur la litière :  http://www.consoglobe.com/les-litieres-pour-chat-naturelles-et-ecologiques-cg/2

 

Et bien voilà pour le bilan de juillet, on se retrouve en août avec plus de liens avec les producterus locaux...

 

 

Posté par la-malle-a-lys à 16:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

07 juillet 2015

Spray à la fraîche

Une astuce toute simple pour survivre en période de "Canicule"...

 

* Prendre un récipent type spray.

 

* Remplir d'une moitié d'eau, et d'une moitié d'hydrolat de menthe poivrée.

WP_20150706_003(1)

* Si on part à la journée, rajouter des glaçons.

 

WP_20150706_007

Et voilà! C'est plus que tout simple mais ça sauve des journées.

Posté par la-malle-a-lys à 21:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 juin 2015

Bilan Zéro Déchet : Juin

Oulala déjà le mois de juin, les mois défilent et 2015 file à toute vitesse. Dans tout ça, j'en suis au sixième mois du défi zéro déchet, avec une thématique fruits et légumes à conserver.

Il faut dire que si, j'aime bien cuisiner, je prend pas souvent le temps de faire des choses qui se gardent dans le temps. Je cuisine au jour le jour pour avoir mon rationnement quotidien (non non je ne suis pas à l'armée!). Ce mois-ci j'ai donc décidé de mettre la main à la pate, en réalisant des bocaux et du sirop. 

* C'est économique

En utilisant des fruits et légumes de saison, ça me revient moins cher que d'acheter des plats préparés

* C'est écologique

Fruits de saison j'ai dit!!! Petit bonus pour les légumes que j'ai acheté à La Ruche qui dit oui et qui ont donc été cultivés par des producteurs locaux.

* C'est pratique 

Le jour où j'ai la flemme de cuisiner : hop un bocal et ça repart !

* Et surtout ...... C'est ZERO DECHET 

Bah oui c'est le but non? Les bocaux et les bouteilles sont en verre donc, outre le fait qu'ils se recyclent à l'infini, ils s'utilisent surtout à l'infini (sauf cas exceptionels : tremblement de terre, éruption volcanique, ou boulet qui passe par là).

 

Si pour certains faire ses bocaux ou son sirop c'est une routine, pour moi c'était une grande première. Du coup, le coup de fil à Maman-les-bons-plans a été obligatoire pour faire les choses dans les règles de l'art.

Allez, sans plus attendre, voici les recettes :

* Conserves 

J'ai fait une conserve de 1 kg blettes (oui chez moi on dit comme ça!), et une de 1 kg de courgette avec du miel, des graines de tournesol, et un peu de "5 baies" (poivrs noir, blanc, vert, et roses, et coriandre).

1. On les cuisines avant, comme si on allait les manger tout de suite. On les place ensuite dans les bocaux en les remplissant bien. Pour les blettes j'ai mis les cotes en dessous et les feuilles au dessus.

Boc1

 

2. On prend une cocotte minute, dans laquelle on place un torchon. On met les bocaux dedans

Conseil de maman-bons-plans : on entoure le torchon d'un des deux bocaux pour éviter qu'ils se cognent entre eux (à adapter au nombre de bocaux)

boc2

3. On fait cuire une quinzaine de minutes après le chuchottement/sifflement (tout dépend de l'âge de la cocotte).

Conseil de maman-bons-plans : pour éviter le choc thermique on laisse les bocaux dans la cocotte, et on attend quelques heures avant d'ouvrir.

 

* Sirop 

J'ai utilisé environ 1,5kg de pêches et de brugnons.

 

1. On pêle les fruits, on les coupes grossièrement, et on enlève les noyaux

sir1

2. On transforme les fruits en purée, puis on rajoute 800g de sucres, et 25cL de jus d'agrumes (j'ai fait moitié citron, moitié orange)

sir2

3. On laisse reposer toute une nuit (voir plus si affinité) à température ambiente.

sir3

4. On fait chauffer le mélange jusqu'à ébullition, puis on laisse sur feu doux pendant 5 minutes. Ensuite on filtre.

sir 4

5. On met en bouteille grâce à un entonnoir parce que si on en renverse ça cole de partout...

sir5

 

 

 

 

Et voilà les résultats....

 

resultat

 

Et là vous avez le droit de me dire : " C'est bien joli, mais vu les épluchures de légumes et de fruits que tu produits c'est pas très zéro déchet"(gna gna gna gna gna). Et ben si : j'ai accueilli des nouveaux locataires : des petits vers de terre dans leur lombricomposteur. Plus de biodéchets, que du compost pour mes plantes!

lombri

 

Et bien voilà un défi du mois de juin plutôt réussi, même s'il me reste bien des choses à découvrir! En tout cas je sens quel'été va être une période propice à plein de nouveaux essais....

Posté par la-malle-a-lys à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

14 juin 2015

Crème raffermissante

Ce n'est pas parce que je suis moins présente sur le blog, que je tambouille moins qu'avant... Je vous ai concocté une crème raffermissante testée depuis trois semaines et qui est franchement top!

 

WP_20150606_005

 

Pour la recette, j'ai choisi des ingrédients réputés pour leurs propriétés raffermissantes, circulatoires, et tonifiantes : macérat de Bellis fait maison, Vigne rouge, huiles essentielles de cèdre et de palmarosa. J'ai choisi l'hydrolat de Camomille parce que c'est celui que j'avais sous la main et parce qu'il est très bien toléré par la peau.

Pour 100 mL la crème m'est revenue à 2,21 euros -Imbattable, j'vous dit.

Crème raffermissante

 

Le procédé est très simple comme pour toutes les émulsions :

1. On verse la cire émulsifiante et le macérat dans un bol (phase huileuse), et l'eau et l'hydrolat dans un autre (phase aqueuse)

2. On met les deux à chauffer au bain-marie jusqu'à ce que l'eau soit frétillante

3. On verse la phase aqueuse dans la phase huileuse et on remue en attend que ça refroidisse

4. On ajoute le reste : huiles essentielles, vigne, cosgard

5. Et on transfert dans un récipient.

Y HASTA !

 

Avant la douche on fait un petit gommage, et quand on est propre on applique cette crème : belles gambettes assurées avant l'été !

 

 

 

 

 

 

Posté par la-malle-a-lys à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

04 juin 2015

Petit gommage avant l'été

Vous souvenez-vous de mon essai de fabrication de poudres? Sinon c'est par ici. Je vous parlais notamment d'une utilisation comme gommage, et bien voici la recette ultra-simple et vraiment top avant l'été.

 

Ingrédients :

- 1/3 Poudre d'agrumes - ici orange

- 1/3 Gros sel

- 1/3 Huile - ici olive

- Facultatif : Huiles essentielles - ici 6 gouttes de cyprès.

 

1 => On mélange la poudre et le sel dans un pot 

1

 

2 => On ajoute l'huile et les huiles essentielles

2

 

3 => On ferme le pot et on secoue. 

3

Et voilà le résultat.

 

On peut difficilement faire plus simple et plus économique non?

Posté par la-malle-a-lys à 19:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,